Nourrir le nouveau né

Tant que ce n’est pas le cas, il est préférable d’attendre que de nouveaux stimuli d’aspiration soient introduits et de demander plutôt des conseils d’allaitement pour trouver et résoudre la ou les causes.

S’il est nécessaire de nourrir un nouveau-né avec du lait maternel exprimé ou des aliments industriels pour bébés au préalable, il faut le faire en utilisant une méthode favorable à l’allaitement, c’est-à-dire en utilisant une cuillère, une tasse ou une tasse souple qui n’irrite pas la succion du bébé.

En outre, il est logique d’attendre la deuxième poussée de croissance et le saut de développement de la cinquième à la sixième semaine de vie avant d’introduire des bouteilles de lait pompé. Pendant cette période, les seins du bébé sont sucés et vidés plus fréquemment, ce qui stimule la production de lait en fonction de l’évolution de ses besoins.

La tétine du biberon doit avoir une forme et une texture aussi semblables que possible à celles du sein, afin que le bébé puisse utiliser et entraîner correctement ses muscles de succion lorsqu’il tète le biberon.

Cependant, les seins et les mamelons ont des formes très différentes, et la langue, la bouche et la succion des bébés diffèrent souvent considérablement.

C’est pourquoi il n’existe pas de tétine optimale ou meilleure pour tous, mais différents types de tétines et souvent différents produits doivent d’abord être essayés jusqu’à ce que l’on trouve la tétine avec laquelle un bébé peut boire au biberon calmement et sans avaler.

 

 

Même les tétines annoncées comme particulièrement “innovantes”, dites “tétines à lait maternel” de fabricants de tire-lait renommés, avec lesquelles le bébé allaitant devrait pouvoir boire au biberon tout aussi “naturellement” qu’au sein, ne sont pas vraiment similaires au sein, causent souvent des problèmes lors de la consommation d’alcool et peuvent certainement perturber l’allaitement, et ne sont donc pas recommandées par la plupart des experts en allaitement.

Lorsqu’on me demande une recommandation de tétine, je préfère actuellement recommander la tétine.

Mais en fin de compte, cela dépend de la tétine que votre bébé peut boire au mieux au biberon.

J’ai expliqué en détail dans l’article “Parti le soir sans bébé à allaiter, comment cela peut-il être possible” comment le père peut organiser l’alimentation au lait maternel après les premières semaines.

 

Alimentation ou sécurité ?

Mais j’aimerais dire quelques mots sur le thème de la création de liens.

Tous les parents souhaitent qu’un bon lien parent-enfant se développe entre eux et leurs enfants. C’est tout à fait normal et cela devrait être le cas.

Cependant, l’allaitement ou l’alimentation du bébé n’est pas le seul ni le plus important moyen de créer un lien avec un enfant.

Le psychologue et spécialiste du comportement américain Harry Harlow a montré dans les années 50, par des expériences sur des bébés singes rhésus, que pour le type de garçon Tragling (auquel nos bébés appartiennent également), le contact physique et la sécurité sont beaucoup plus importants.

Des singes rhésus élevés en cage sans leur mère et laissés à choisir entre deux mères factices : une “mère de substitution” en fil de fer, qui donne du lait, et une “mère de substitution” recouverte de tissu, qui ne donne pas de lait.

Il s’est avéré que les bébés singes ne visitaient et ne buvaient la “mère de lait” que pendant de courtes périodes lorsqu’ils avaient faim et se blottissaient contre la “mère de tissu” le reste du temps (jusqu’à 22 heures par jour).

Ce que je veux dire, c’est que les pères aimants et engagés peuvent TOUT faire – sauf allaiter – avec leur bébé en train de porter pour créer un merveilleux lien père-enfant.

Voici quelques exemples des possibilités qu’ont les pères avec les bébés qui ne sont qu’allaités : Porter, câliner (avec contact avec la peau) après les repas d’allaitement, dorloter, réconforter, masser, changer les couches, marcher avec le bébé, prendre le bain ensemble, etc.

Par conséquent, pour créer un bon lien entre le père et l’enfant, l’achat et l’utilisation régulière d’un bon porte-bébé ou d’un harnais et la mise en place d’un lit familial constituent une option bien meilleure et bien plus facile que l’alimentation régulière au biberon de lait maternel par le père. Et il n’y aurait pas de danger de sucer la confusion.

Parlez-en à votre partenaire et réfléchissez ensemble à la manière dont il ou elle peut avoir une relation intime avec votre bébé dès le début.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *