Comment repérer les comptes fantômes sur Active Directory ?

Dans l’univers digitalisé des entreprises, la gestion des identités et des accès est devenue un enjeu majeur de sécurité informatique. Active Directory (AD), la solution de gestion des annuaires de Microsoft, est souvent au cœur de cette stratégie, car elle permet de centraliser la gestion des utilisateurs, des groupes et des politiques sur le réseau d’une entreprise. Toutefois, une problématique récurrente émerge avec la présence des comptes fantômes : des comptes devenus obsolètes et donc vulnérables, qui peuvent servir de porte d’entrée aux cyberattaques. 

Qu’est-ce qu’un compte fantôme ad ?

Définition et types de comptes fantômes

Dans l’écosystème d’une entreprise, les comptes fantômes, aussi appelés comptes dormants, sont ces objets dans votre Active Directory qui ne sont liés à aucun utilisateur actif au sein de l’entreprise. Plusieurs raisons expliquent leur présence :

  • Les comptes systèmes créés automatiquement par des applications ou des services tiers qui ne sont plus utilisés
  • Les comptes utilisateurs orphelins correspondant à des collaborateurs ayant quitté l’entreprise
  • Les comptes destinés à être utilisés rarement et qui restent inactifs sur une longue période, tels que les comptes de secours

Risques associés aux comptes fantômes

Ces comptes inactifs représentent une menace pour la sécurité de l’entreprise. En effet, ils ne sont plus surveillés par les équipes IT, ce qui les rend vulnérables aux cyberattaques. Les pirates informatiques peuvent les utiliser pour infiltrer discrètement les serveurs et accéder aux données sensibles de l’entreprise.

Pour en savoir plus sur la détection et la gestion des comptes fantômes dans Active Directory, vous pouvez consulter cet article dédié : https://www.youzer.net/articles/detecter-comptes-fantomes-active-directory

Comment détecter ces comptes ?

Méthodes de détection des comptes inactifs

Voici quelques méthodes pour les identifier :

  • La date de dernière utilisation : un compte inutilisé pendant une période prolongée peut être un indicateur de compte fantôme.
  • Les comptes dont le mot de passe a expiré et qui n’ont pas été renouvelés depuis plusieurs mois.
  • La réconciliation des comptes : il s’agit de comparer les listes des comptes AD avec les données fournies par le service des ressources humaines pour identifier les incohérences.

En quête d’un active directory exempte d’entités occultes

En somme, les comptes fantômes sur Active Directory sont à la fois un défi et un risque pour la sécurité informatique des entreprises. Leur détection et leur gestion efficace sont primordiales pour prévenir les failles de sécurité et assurer une gouvernance IT robuste.